Étiquette : header

Axel Roumy, jeune peintre lumineux et l’éclat des émotions

Gnothi seauton (« connaîs-toi toi-même ») cite le peintre qui a étudié le grec ancien à l’école, Toujours premier de la classe, rêveur mais aussi bavard et curieux, Axel Roumy a manifesté sa passion pour l’art très jeune. A travers sa peinture, il provoque instantanément des émotions fortes auprès de ses visiteurs en les plongeant dans ses oeuvres, tel un bain sacré puis une renaissance nouvelle.

Nous vous faisons découvrir en photos et en mots son univers construit autour des quatre éléments et quatre sens…

De 2018 à 2019, passionné de mythologie grecque, Axel Roumy se lance dans une installation multi-sensorielle appelée « L’Envol d’Angelo » pour la foire satellite de Art Basel à Bâle en juin dernier, soutenu par la marque française de matériel dédié à l’art, Pebeo. L’installation d’Axel s’est inspirée du mythe d’Icare de la mythologie grecque. Cependant le peintre a choisi de revisiter l’histoire afin de lui offrir une fin plus lumineuse, à la lumière de sa peinture.

Dans ses tableaux, Icare a changé de nom pour devenir Angelo. Doté d’ailes, le jeune homme vole au-dessus du monde et des quatre éléments qui le composent : la terre, le feu, l’eau et l’air. L’homme va trop haut, le soleil finit par brûler ses plumes. Il tombe mais au lieu de mourir comme le mythe original, Angelo se retrouve dans la mer, en flottaison dans un état de transe et d’introspection, puis renaît. Un parcours initiatique et chimérique commence jusqu’à La Rencontre.

Une des particularités de cette installation est qu’elle fait intervenir quatre des cinq sens : la vue (les peintures), le toucher (la pièce est remplie de sable et sensation de vent par des ventilateurs cachés), l’odorat (intégré dans les sculptures qui sont une représentation 3D de l’oeuvre) et l’ouïe (avec une bande son originale, composée par Ponte Safara).

L’installation d’Axel Roumy à Bâle

Axel Roumy a exposé son installation – ainsi que des travaux annexes – accompagnés de sculptures parfumées aux arômes naturels composés d’huiles essentielles de plantes comme la fleur de coton, le néroli, de la sauge ou encore la senteur de plûmes brûlées. «A Bâle, j’étais heureux de voir l’émotion que la peinture provoquait sur les gens, de la surprise aux larmes. L’odorat est le seul sens qui garde une mémoire, celle-ci ne s’efface jamais, c’est la mémoire olfactive. C’est un processus auquel je me suis beaucoup intéressé pour composer cette installation».

Les deux peintres qui inspirent particulièrement Axel sont Bernard Buffet et Fernand Léger. Il explique :

«Depuis que je suis petit, je me pose beaucoup de questions sur la vie, les autres, moi-même. Je lis beaucoup de livres de philosophie sur l’amour et les émotions (Freud, Alain Badiou, François Lelord…). On peut vivre des choses très dures pourtant j’essaye toujours de voir la solution, un éclat qui brille au bout du tunnel, un scintillement lumineux. Ce sont toutes sortes d’émotions que l’on peut éprouver humainement que j’essaye de retranscrire dans mes tableaux.»

Voici la série de peintures dans le cadre de l’installation de l’Envol d’Angelo, vous pouvez cliquer sur chacun des dessins pour les faire défiler sous forme de galerie :

Vous pouvez suivre le travail d’Axel Roumy sur son compte Instagram @axelroumy.

Axel Roumy détache volontairement les personnages de leurs paysages tout en donnant l’impression que les deux sont en fusion :

«Comme vous pouvez l’observer, les personnages sont en noir et blanc (le blanc naturel de la feuille de papier sur laquelle j’ai dessinée pour cette série – ce n’est pas une toile – ), dénotant avec un paysage coloré qui donne du peps. J’adore le bleu lapis Lazuli, c’est ma couleur fétiche. Et depuis que j’ai commencé cette série d’Angelo, je m’intéresse énormément aux couleurs du ciel et ses nuages influencés par la lumière du soleil : d’abord un aplat de bleu recouvert de jaune, de rouge donnant ensuite du vert, du rosé, de l’oranger etc… J’aime aussi ajouter des matières qui donnent du relief au tableau : paillettes, feuilles d’or, ou autres matières rapportées de voyage. Il y a beaucoup de technique derrière ce travail que j’ai acquise sur plusieurs années de réflexions et de pratique».

Avant l’Envol d’Angelo, l’artiste peintre et plasticien multi-sensoriel s’était intéressé pendant un an à la mécanique de l’émotion à travers les yeux et le regard. Il avait ainsi fabriqué des dizaines de tableaux à l’aide de tissus, composés d’un seul oeil habité de couleurs projetant des émotions distinctes qu’il a exposé à la mairie du 7ème arrondissement de Paris en octobre 2019.

Axel Roumy à Paris entouré de ses yeux.

En parallèle de sa vie de peintre, Axel Roumy accompagne régulièrement le photographe de renom français Jean-Daniel Lorieux dont il a été l’assistant pendant plusieurs années, il est actuellement le directeur de production de Jean-Daniel. Il décrit Jean-Daniel (qui fut photographe de guerre en Algérie puis devint photographe de mode) comme son mentor et son ami puisqu’ils se connaissent maintenant depuis 11 ans. Axel travaille actuellement sur son premier tableau grand format d’un homme sur fond de plage et coucher de soleil.

Par Isabelle Levame

Covid-19 et quarantaine en Espagne : la député Samantha Cazebonne répond à nos questions

Depuis le 18 juin 2017, Samantha Cazebonne est député de la 5ème circonscription des Français établis hors de France (Espagne, Portugal, Andorre et Monaco). La semaine du 6 mars 2020, plusieurs élus de l’Assemblée nationale sont testés positifs au Coronavirus Covid-19. Par précaution, Samantha Cazebonne, installée à Majorque dans les Baléares (elle a d’ailleurs été proviseure du Lycée français de Palma), applique avec sa famille les mesures de confinement recommandées. Alors que l’Espagne est désormais obligatoirement confinée depuis sept jours a fermé une grande partie de ses frontières, la député a répondu à nos questions sur la situation pour les Français installés à l’étranger.

En tant que député de la 5ème circonscription des Français établis hors de France, que pensez-vous des mesures drastiques qui ont été prises en Espagne depuis le samedi 14 mars par décret ? 

Ces mesures même drastiques et inédites me semblent essentielles pour protéger chacun d’entre nous puisque le virus Covid-19 n’épargne personne. Je salue les personnels sanitaires mobilisés et les remercie pour leur engagement à vaincre cette épidémie qui nous touche tous, mais aussi tous ceux qui nous aident à vivre en travaillant dans le secteur de la distribution et les services des transports (tout particulièrement les personnels navigant qui viennent rechercher nos compatriotes à l’étranger pour les acheminer vers la France). Aujourd’hui, c’est aussi à chacun de nous de respecter avec rigueur les règles et de rester à la maison, confinés. C’est ensemble que nous vaincrons et nous ne répéterons jamais assez le “Quédate en casa” et les mesures barrières à respecter. 

Comment s’organisent les élus face à cette pandémie pour les étrangers établis hors de France ?

Avec mon équipe nous sommes en télétravail depuis une semaine et continuons de répondre aux mails et nombreuses questions de nos concitoyens en cette période exceptionnelle. Nous relayons également un maximum les consignes données par chacun des quatre pays qui composent la 5ème circonscription des Français établis hors de France (Espagne, Portugal, Andorre et Monaco). Nous suivons et sommes également en contact direct avec les ambassades et consulats ainsi qu’avec les Ministres et leurs cabinets qui agissent pour les Français hors de France. c’est une mobilisation de tous, de tous les instants et je salue leur engagement sans faille depuis plusieurs jours, tout comme leur professionnalisme dans l’accompagnement de cette situation inédite.

Les Français qui le souhaitent, parce qu’ils se sentent mieux en France près de leurs proches pendant cette quarantaine, peuvent-ils encore facilement rentrer ? Est-ce que cela constitue un risque collectif ? 

Les consignes évoluent chaque jour et pour chaque pays. A cette heure, il est demandé de réduire les déplacements nationaux et internationaux aux seuls indispensables. Beaucoup de compagnies aériennes annulent parfois sans prévenir leurs vols et dans certains aéroports il est annoncé également la fermeture de plusieurs terminaux.

Certaines frontières terrestres sont déjà fermées quant à elles. Je conseille aux Français de se renseigner sur les sites des consulats et ambassades afin d’avoir les informations les plus actualisées possible : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/.

Aujourd’hui chacun doit être responsable et accepter de prendre sa part de sacrifice en restreignant ses libertés de circulation. Il y va de l’intérêt général et individuel.

Quel est le rôle de l’Union européenne dans la gestion de cette crise sanitaire ? 


Le rôle de l’Union européenne (UE) est d’apporter une réponse commune à une pandémie qui teste notre solidarité, à tous les niveaux. Plus la réponse sera collective, plus elle sera efficace, à la fois pendant la crise sanitaire, sociale et économique que nous vivons, comme après.

Ainsi, Mme Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a annoncé que la Commission souhaite assouplir radicalement les règles européennes en matière d’aides d’État afin de fournir aux entreprises les liquidités nécessaires. Il sera important aussi que les Etats aient les marges de manoeuvre nécessaires pour financer les mesures d’urgence sanitaires et sociales. Si chaque peuple reste souverain en matière de gestion de crise, il est souhaitable que l’UE puisse coordonner des décisions prises par les pays et qui ont des conséquences en chaine sur les autres (gestion de fermeture des lignes aérienne, tarification des billets en cas de crise majeure….)


Les annonces d’Emmanuel Macron concernent-elles les Français de l’étranger ? 

Les Français sont soumis aux règles locales s’ils résident à l’étranger et à celles annoncées par le Président de la République française s’ils sont sur le territoire français.


Il me semble enfin important de rappeler aux Français de respecter toutes les mesures barrières et de consulter, pour plus d’information, les réseaux sociaux de l’Ambassade de France en Espagne :

Si les Français sont en déplacement et ont du mal à rentrer dans leur pays de résidence, les Ambassades et consulats sont aussi là pour les aider et discuter avec les gouvernements concernés afin de trouver des solutions de rapatriement.

Tendances : Rigall, une marque latino-américaine sportwear et flashy

La marque Rigall joue sur les couleurs flashs. Crédit : Rigall

Temps de lecture : 5 minutes.

Les vêtements sportwear deviennent dans les années 2000 indispensables, agréables et sympas à porter. Quelques années plus tard, Kim Kardashian avec l’inspiration de son mari Kanye West, va encore plus loin en transformant les vêtements de sport en véritables tendances chics et sexy. Créée en 2001, la marque d’origine latino-américaine Rigall a eu rapidement cette vision avant-gardiste sportwear chic et connaît actuellement un grand succès en Amérique latine, aux Etats-Unis et arrive en Europe. Son catalogue est riche, allant du sobre au très coloré selon les goûts. Petit tour d’horizon…

Rigall : une marque athleisure originaire d’Amérique latine

Vous sortez d’une séance de Yoga, de fitness ou de danse et vous n’avez pas le temps de vous changer pour aller prendre un café avec des amis, que faire ? Les soeurs Carmen et Maria Gabriela Rigall partent de cette question lorsqu’elles fondent leur marque Rigall. Leur ligne de prêt-à-porter adressée aux femmes adopte la technique athleisure, cette dernière très en vogue ces dernières année permet de réaliser une activité physique dans une tenue stylée et de continuer sa journée sans se changer.

Les créatrices s’inspirent beaucoup de leurs origines d’Amérique latine pour créer les designs originaux et colorés de leurs collections (deux nouvelles par an) : des tops, des débardeurs, des brassières, des leggins… adaptés à toutes les morphologies grâce à des textiles élastiques et confortables pour le corps.

« Notre objectif avec Rigall est d’innover avec des propositions sportives pleines de féminité, de fraîcheur et de créativité où se reflète notre passion. Notre travail est motivé par l’amour que nous ressentons pour la nature et les femmes. Nous proposons des produits nationaux de grande qualité qui intègrent des matériaux et des tissus dernière technologie pour le sport avec des designs exclusifs. »

Positivement marquées par la mode des années 80 et 90, Carmen et Maria Gabriela ont voulu s’inspirer des body moulants roses flashy et des leggins néons, du style pop glam, du doré et de l’argenté, stars des clips vidéos électro de l’époque.

Vous pouvez jeter un coup d’oeil à leur collection sur leur site internet, Rigall effectue les livraisons dans la plupart des pays du monde. Les prix varient de 30 à 65 dollars.

Bon à savoir : pendant le mois d’octobre, consacré à la sensibilisation au cancer du sein, Rigall s’unit à l’association Sinosayuda, une raison de plus pour s’intéresser à cette marque latino-américaine.

L’utilisation de technologies innovantes pour le sport et la vie de tous les jours

Les technologies qu’utilise Rigall dans la fabrication de ses vêtements sportwear chic permettent une grande aisance de mouvement, l’aération de la peau et évitent les odeurs de transpiration. Ce qui est plutôt cool car cela permet aux femmes de rester fraîches et de sentir bien toute la journée ! Et c’est le but non ?

Côté textiles, Rigall utilise le nylon comme base via la technologie Supplex® qui donne ainsi au tissus un toucher similaire au coton et une protection contre les UV, combiné au Polyamide avec Emana® pour la respiration. Ce dernier contient des minéraux bioactifs incorporés dans le fil du textile. Ceux-ci aident à l’absorption de la chaleur corporelle, offrant des propriétés thermorégulatrices et améliorant la micro-circulation sanguine.

Article écrit par Isabelle Levame avec l’aide de Koa Press.

Rencontre avec Haifaa Al-Mansour, première réalisatrice de cinéma d’ Arabie Saoudite

Haifaa Al-Mansour dans les bureaux du cinéma Golem. © I.L.

A l’occasion de la sortie de son nouveau film, The Perfect Candidate, la réalisatrice saoudienne Haifaa Al-Mansour était à Madrid le 5 mars 2020. Nous avons pu parler en tête à tête avec elle pendant 15 minutes dans les bureaux du cinéma Golem, lieu important des projections de films de la capitale espagnole, avant leur sortie officielle. Et nous avons choisi de publier son interview ce dimanche, à l’occasion de la Journée internationale des femmes 2020.

Continue reading « Rencontre avec Haifaa Al-Mansour, première réalisatrice de cinéma d’ Arabie Saoudite »

La théâtre Bankia Principe Pio : une nouvelle salle de spectacle dans une ancienne station de train à Madrid !

La salle de spectacle Gran Teatro Bankia Principe Pio quelques jours avant sa présentation à la presse. Crédit : Pedro Pestrel

Il semblerait que l’Espagne ait une vision de plus en plus vaste de la culture. Après l’inauguration du théâtre Soho Caixabank à Malaga sous la direction d’Antonio Banderas en novembre dernier, c’est à Madrid d’accueillir une nouvelle salle de spectacle de près de 1200 places. Il s’agit du Gran Teatro Bankia Principe Pio venu habiter le grand hall de la station de train du nord « Estación del norte », abandonnée depuis 1993. Luis Álvarez est le directeur du théâtre et instigateur de ce projet colossal qui aura mis six ans à tenir sur pieds… Nous avons pu voir le résultat hier et vous laissons découvrir les photos.

Continue reading « La théâtre Bankia Principe Pio : une nouvelle salle de spectacle dans une ancienne station de train à Madrid ! »

Interview mode : Paulita Errázuriz, une styliste chilienne consciente et libérée

La créatrice de mode chilienne Paulita Errázuriz

Paulita Errázuriz est chilienne, née à Santiago de Chili où elle habite actuellement. A 27 ans, elle possède sa propre marque de vêtements qui porte son nom et a déjà parcouru le monde – elle aime à la fois les grandes villes et les îles, plus sauvages – pour ses études et son travail dédiés la création de vêtements haute couture ou le prêt-à-porter de luxe. Très imaginative et consciente de l’évolution de l’environnement, Paulita aimerait adopter sur le long terme une mode 100% recyclable et recyclée, ce vers quoi elle tend aujourd’hui… Nous l’avons interviewée (interview en espanol puis traduite en français) afin d’en savoir plus sur son parcours et ses inspirations...

Logo Treiz'Hebdo

Donations pour Treiz’Hebdo

Pour l'instant, le magazine digital treizhebdo.com ne propose pas d'abonnement payant et aimerait fonctionner uniquement grâce à la publicité. Cela prend du temps et pour l'aider à grandir car c'est un jeune média, vous êtes libres de donner ou pas la somme de 10€, ni plus ni moins, qui permettent d'écrire des articles, interviews et reportages de qualité pour toutes les générations.

€10,00

Madrid

Comment Tom Leeb a été choisi pour l’Eurovision 2020, avec la chanson « The best in me »

La chanson « The best in me » a été choisie pour l’Eurovision 2020

Le concours Eurovision se tiendra du 12 au 16 mai 2020 (soirée de la finale) à Rotterdam, aux Pays Bas et sera retransmise sur France 2 dans l’Hexagone. C’est le chanteur et acteur français Tom Leeb qui a été sélectionné pour représenter son pays…Il interprétera une chanson intitulée « The Best in me », dévoilée hier soir sur la Tour Eiffel devant les caméras de France 2. Comment a t-il été sélectionné et la France peut-elle enfin gagner cette année ?

Continue reading « Comment Tom Leeb a été choisi pour l’Eurovision 2020, avec la chanson « The best in me » »

La ternura ou la tendresse, une pièce de théâtre espagnole qui nous tient en haleine jusqu’au bout !

La reine Esmeralda Elena González avec ses deux filles Rubí et Salmón (interprétée par Natalia Hernández. Crédit : Teatro infante Isabel

Treiz’hebdo est allé voir la Ternura (la tendresse en français), une pièce de théâtre écrite par le dramaturge espagnol Alfredo Sanzol. Pour nous, le pari est relevé. Une île déserte, des femmes habillées en hommes et des hommes effrayés par les femmes...

Continue reading « La ternura ou la tendresse, une pièce de théâtre espagnole qui nous tient en haleine jusqu’au bout ! »

L’Espagne vient de battre le record Guinness du plus grand nombre de modèles pour un défilé

Crédit : I.L

Samedi 8 février 2020 au Panda Club, une discothèque de Madrid, le WorldVision Fashion Show présidé par Olga If a battu un record Guinness pour la mode sous les yeux attentifs de Victor, membre officiel de l’organisation Guinness. Il s’agissait d’avoir le plus grand nombre de modèles pour un défilé, dépassant ainsi le titre détenu jusqu’à présent par la Thaïlande (408 modèles). Treiz’Hebdo était présent lors de cet événement suprenant…

Continue reading « L’Espagne vient de battre le record Guinness du plus grand nombre de modèles pour un défilé »

Développement durable : Rejoindre le programme de recherches Re-FREAM pour repenser la mode

Crédit : Re-Fream

A la veille du commencement de la Mercedes-Benz Fashion Week de Madrid 2020 (du 28 janvier au 2 février), l’Institut européen du design (IED) de Madrid recevait la conférence à mi-parcours du premier round de Re-Fream. Ce projet ambitieux porté par le centre de recherches et d’investigations (REC) de l’IED met un budget à disposition de ses participants et a pour objectif de…

Continue reading « Développement durable : Rejoindre le programme de recherches Re-FREAM pour repenser la mode »

Pedro Almodóvar, roi des Goya 2020 avec Dolor y Gloria

Hier soir de 22h à 1h30 du matin se tenait la cérémonie espagnole des Goya, équivalente aux Césars français (qui d’ailleurs auront lieu le 28 février prochain à Paris). Pour la première fois, cette soirée dédiée au cinéma fut organisée à Malaga, ville de bord de mer située au sud de l’Espagne. Bilan : Dolor y Gloria de Pedro Almodóvar repart avec…

Continue reading « Pedro Almodóvar, roi des Goya 2020 avec Dolor y Gloria »

Fearless, un nouveau magazine de photos espagnol qui lutte pour des causes sociales !

« L’idée de Fearless est venue lorsque nous avons organisé l’année dernière une exposition de photos appelée Movimiento sin piedad (mouvement sans pitié) parrainée par la communauté de Madrid qui avait vocation à lutter pour l’égalité des genres. Et je me suis rendue compte de l’intérêt et de la passion que j’ai pour le soutien des causes sociales. » Raconte Katy Mikhailova, la fondatrice et rédactrice en chef du nouveau magazine espagnol Fearless

Continue reading « Fearless, un nouveau magazine de photos espagnol qui lutte pour des causes sociales ! »

Big Up, le site internet qui permet d’avoir la vidéo personnalisée d’une célébrité

Crédit : Big Up Vidéo

Anaïs Langlois, Adrien Chaput et Stefan Tran sont amis, ils viennent du monde de la communication et du marketing et ont lancé en mai dernier la société Big Up Vidéo. Ce site internet français fonctionne sur un principe simple : …

Continue reading « Big Up, le site internet qui permet d’avoir la vidéo personnalisée d’une célébrité »

Premier concours photo Treiz’ Hebdo 2019 : et le/la gagnant(e) est…

Le 11 novembre dernier nous avons rendu les résultats du premier concours photo organisé par notre web magazine Treiz’Hebdo. Sur treize participants, trois se sont démarqués par des clichés qui nous ont plus marqués que les autres, cette fois-ci : Florine Van Wambeke est celle qui a remporté le concours suivie de Lucas Le Bolès puis Pauline Besnard. Découvrez leurs photos ainsi que leur contexte …

Continue reading « Premier concours photo Treiz’ Hebdo 2019 : et le/la gagnant(e) est… »

Frozen 2 donne de la voix dans les cinémas !

Crédit : Walt Disney Animation Studio

La suite de Frozen, Frozen 2 de Walt Disney Animation Studio est arrivée hier dans les cinémas en France, sans avant-première. Le film est déjà en tête du box office avec plus de 33 000 entrées. En Espagne, le long-métrage d’animation sort vendredi 22 novembre comme aux Etats-Unis et nous avons pu…

Continue reading « Frozen 2 donne de la voix dans les cinémas ! »

Interviews pour Madre, le nouveau film audacieux de Rodrigo Sorogoyen

Dans son nouveau film, Madre, le réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen adepte du thriller (El Reino, Que Dios Nos Perdone, Stockholm…) choisit d’explorer un univers nouveau : celui du deuil complexe d’une femme espagnole installée depuis dix ans sur une plage du sud-ouest de la France… Ce drame a été présenté avec l’équipe du film le 14 novembre à Madrid, la veille de sa sortie officielle puisque les nouveaux films sortent le vendredi en Espagne dans les cinémas…

Continue reading « Interviews pour Madre, le nouveau film audacieux de Rodrigo Sorogoyen »

Interview : en 2019, Sharon Stone illumine Madrid aux Harper’s Bazaar Actitud 43

Pour la troisième année consécutive à Madrid et sponsorisé par la liqueur espagnole 43, le magazine féminin américain Harper’s Bazaar a remis le 5 novembre une série de récompenses à des personnalités espagnoles et étrangères du monde du cinéma, de la mode, de l’art, de la gastronomie et de la littérature… L’événement a pris place au sein du discret mais somptueux palais Santoña dans le centre de la capitale, sous quelques gouttes de pluie

Continue reading « Interview : en 2019, Sharon Stone illumine Madrid aux Harper’s Bazaar Actitud 43 »

Juego de Tronos la exposición oficial débarque à Madrid : comment en profiter ?

Crédit : GOT exposition officielle

Vous connaissiez la série mythique d’HBO sous le nom « Game of Thrones », traduit en français par « Le Trône de fer » et en espagnol « Juegos de Tronos ». Alors que la diffusion de l’ultime saison 8 de Game of Thrones s’est achevée le 19 mai dernier sous les critiques de certains fans et les applaudissements des autres, l’exposition officielle de la série arrive à Madrid demain, le 26 octobre. Découvrez

Continue reading « Juego de Tronos la exposición oficial débarque à Madrid : comment en profiter ? »

« L’art comme thérapie » : le credo de la nouvelle marque d’accessoires de mode Chaga Paris

Crédit : François Jungelson

A l’occasion de la campagne pour la sortie de sa première marque, Chaga Paris, nous avons interviewé, à travers douze questions sa créatrice : Valérie Delille, une maman lilloise, mère de quatre enfants. Sa technique : mélanger son art et la mode afin de créer des imprimés aux formes imaginaires pour des foulards. Pour elle, l’art est avant tout une thérapie, un moyen de s’évader… Retrouvez son interview ici…

Continue reading « « L’art comme thérapie » : le credo de la nouvelle marque d’accessoires de mode Chaga Paris »

Agatha Ruiz de la Prada et sa fille dessinent les bouteilles de vins espagnols Mar de Frades en édition limitée

La célèbre styliste espagnole Agatha Ruiz de la Prada a annoncé le 8 octobre 2019, lors d’une soirée exclusive à Madrid, sa participation au design des bouteilles de vin blanc Mar de Frades, élaborées en Galice, au nord ouest de l’Espagne. La créatrice est accompagnée dans cette aventure de sa fille, Cosima. Toutes les deux ont ainsi pu réaliser leurs dessins aux allures fantastiques sur des bouteilles distinctes…

Continue reading « Agatha Ruiz de la Prada et sa fille dessinent les bouteilles de vins espagnols Mar de Frades en édition limitée »

Derniers défilés de la première édition de la Pasarela Latino Americana 2019

La première édition de la Pasarela Latino Americana s’est achevée hier dans les locaux plus sobres de l’Institut Européen du design à Madrid (IED Master), avec la présence du président de l’événement Alejandro Medrano et la marraine, Agatha Ruiz de la Prada . Cette sobriété des lieux a justement permis aux couleurs des créations présentées de ressortir vivement… Découvrez la suite en images.

Continue reading « Derniers défilés de la première édition de la Pasarela Latino Americana 2019 »

Mode 2019 : les premiers défilés de la Pasarela Latino Americana hauts en couleurs

Hier, se tenaient une série de défilés dans le palais majestueux de Linares, à Madrid à l’occasion de la première édition de la Pasarela Latino Americana. Au programme : plumes, couleurs joyeuses, matières naturelles et confection artisanale sur fond de musique locale et pétillante. On vous embarque en images, dans l’univers de ces stylistes du Honduras, du Nicaragua, du Paraguay mais aussi, plus proches de nous, d’Espagne avec les créations d’Elhea et d’Agatha Ruiz de la Prada…

Mode durable : Fauve Gaubbe et ses créations traditionnelles du Paraguay

A travers les créations pour sa marque Fauve Gaubbe fondée en 2011, Fabian Da Silva revisite les vêtements traditionnels de son pays. Il propose une fabrication 100% artisanale et écologique destinée aux femmes et aux hommes…

Déouvrez le reste des photos du défilé

Mini interview : Dua Lipa à Madrid pour Libre d’Yves Saint Laurent

La jeune chanteuse Dua Lipa, compositrice et auteur anglo-albanaise qui a déjà de nombreux titres qui ont fait le tour du monde avec elle, devient désormais la nouvelle égérie du parfum Libre d’Yves Saint Laurent. Elle s’est rendue à cette occasion à New York, Londres, Paris et enfin Madrid où nous avons pu lui parler une minute top chrono de liberté…

Continue reading « Mini interview : Dua Lipa à Madrid pour Libre d’Yves Saint Laurent »

Pasarela Latinoamericana : les défilés de mode latino-américains s’invitent à Madrid

Mercredi dernier à Madrid, entre les murs dorés de la Casa America, Alejandro Modrano, directeur général de la Fashion Week au Honduras a annoncé la création d’un événement particulier pour la mode : la première édition de la Pasarela Latino Americana. Ces défilés se dérouleront…

Continue reading « Pasarela Latinoamericana : les défilés de mode latino-américains s’invitent à Madrid »

Intouchables au théâtre à Madrid, ça donne quoi ?

Crédit : Ados Teatroa/ Pentacion espectaculos

« J’ai adoré » dit un spectateur à la sortie du théâtre aux alentours de 22h dans une rue madrilène, « que d’émotions, c’était incroyable » se réjouit une femme, « j’avais lu Le Second Souffle qui a inspiré Intouchables et je dois avouer que je ne suis pas déçu de ce qu’ils ont fait dans la pièce de théâtre ! » s’enthousiasme un homme. Jusqu’au 24 novembre prochain au théâtre Reina Victoria, en plein centre de Madrid, se joue une adaptation théâtrale du film Intouchables d’Olivier Nakache et Eric Toledano

Continue reading « Intouchables au théâtre à Madrid, ça donne quoi ? »