Covid 19 et déconfinement : comment se préparent les restaurants à Madrid ?

Le 2 mai dernier l’Espagne est passée à la phase 0 du déconfinement sur les quatre prévues (0, 1, 2 et 3). Il est désormais possible de sortir de chez soi une fois par jour dans les rues de Madrid avec un couvre-feu, à raison de 1h, soit le matin – entre 6h et 10h – soit le soir, de 20h à 22h, en ne dépassant pas une distance d’un kilomètre de son domicile. Nous avons pu en profiter pour aller voir jeudi dernier, le 7 mai, le restaurant La Espumosa afin se savoir comment Juliette et Omar, deux des trois gérants de l’établissement, se préparent à la réouverture. Celle-ci était prévue ce lundi pour tous les restaurants madrilènes grâce au passage à la phase 1 mais le gouvernement a finalement reporté sa décision au 15 mai. Il faudra attendre un peu pour les terrasses…

La Espumosa (traduire « la pétillante » en français, en référence à la mousse blanche légère que fait le champagne) a ouvert il y a quelques mois seulement dans le quartier de Chamberí. Ce joli restaurant tenu par deux italiens et une jeune française propose une cuisine méditerranéenne raffinée accompagnée de champagnes, dans une ambiance chic et décontractée.

Vous désirez connaître l’ambiance de la Espumosa ? Rendez-vous sur leur site internet.

Le Covid 19 a touché de plein fouet les nouveaux restaurants

La Espumosa a été inaugurée le 19 octobre dernier après un mois de travaux. Grâce à une ouverture tous les jours de la semaine, une bonne stratégie de communication, des plats de qualité (Pizzas faites maison, burrata, aubergines au four, brownie sans gluten à la patate douce et au chocolat…), un emplacement idéal – leur terrasse donne sur une place où il y a pas mal de passage – et l’organisation d’événements réguliers, la Espumosa a vite commencé à se faire connaître ce qui leur a permis d’avoir un bon début d’année 2020.

Juliette nous explique le contexte tandis qu’elle nettoie le bar de fond en comble. Nous lui proposons de l’aide, « non merci » répond-elle en souriant. Nous serons donc accoudés au bar avec un coca-cola pour discuter, c’est sa façon à elle de vous permettre de vous sentir bien : « C’est la première fois que je me lance dans la restauration, c’est une sacrée aventure et quel bonheur, j’adore ! Enfin pas depuis deux mois évidemment…Malheureusement avec l’arrivée de la pandémie du COVID 19 et la mise en place de l’Etat d’alarme le 14 mars 2020, nous avons été frappés de plein fouet par la fermeture officielle des locaux commerciaux mi-mars. Au moment justement où les beaux jours arrivent » déplore Juliette.

Aucune aide de l’Etat, des livraisons pour tenter de sauver la mise

« Nous n’avons reçu aucune aide de l’Etat espagnol pour le moment et même sans activité il faut continuer à payer la location des murs, les réfrigérateurs qui tournent, les indemnités de nos salariés… » Ajoute t-elle souriante mais non sans cacher son exaspération et son étonnement.

Afin de combler les caisses vides, le gouvernement a permis aux restaurants de faire de la livraison à domicile. Après un mois de fermeture complète jusqu’à mi-avril, la Espumosa s’y est donc mise alors qu’ils ne sont pas du tout spécialisés dans cette activité, leur réseau n’est pas encore assez grand. Résultat, les commandes sont rares à part le week-end où ils observent une légère hausse. « Ce n’est pas beaucoup mais cela permet de nous activer, de montrer à nos clients que nous sommes toujours là » observe Omar l’un des associés. Vous pouvez retrouver leur carte de commandes sur leur compte Instagram.

La carte de La Espumosa pour les commandes à domicile. Vous pouvez les suivre sur leur compte Instagram

Joie et bonne humeur malgré une ouverture à 50% des terrasses

Juliette et Omar désinfectent tout le restaurant afin de pouvoir accueillir de nouveau des clients bientôt. Si les restaurants peuvent rouvrir en principe le 18 mai – après confirmation du gouvernement espagnol – , les mesures de la phase 1 demeurent encore très restrictives comme l’indique le Boletín oficial del Estado (« bulletin officiel de l’Etat », document officiel qui répertorie tous les événements législatifs en Espagne) du 3 mai 2020 : les terrasses seront accessibles à 50% avec des tables très espacées les unes des autres.

Il ne sera pas encore possible de permettre l’accès à l’intérieur de l’établissement aux clients, seulement pour aller aux toilettes. Et après chaque passage, le personnel devra les désinfecter…

Chacun doit se réinventer afin de limiter les risques d’une nouvelle vague de propagation du virus tout en reprenant peu à peu ses activités. Un exercice périlleux donc et une grande première pour tout le monde.

« J’ai réfléchi à un plan pour notre terrasse, nous allons disposer de dix tables dont une au milieu de dix personnes – le maximum autorisé -. Les autres seront pour quatre, trois ou deux. Normalement notre terrasse fait 56 m2 et nous en mettons 21… Cela nous fait une sacrée réduction. Mais c’est le début après cela devrait revenir peu à peu à la normale. On l’espère en tout cas, pour recommencer à apporter de la joie et de la bonne humeur à nos clients qu’on adore ! » précise Juliette.

Juliette et Omar seront là tout l’été pour garantir la vie de La Espumosa. En ce moment, pour les commandes, ils sont ouverts de 19h30 à 23h30. Ces horaires changeront avec l’arrivée de la phase 1.

Avec la réduction des déplacements nationaux et internationaux jusqu’en septembre voire plus tard, les terrasses de Madrid devraient être très fréquentées pas spécialement par les touristes mais par les espagnols et les résidents étrangers. Il n’y a qu’à regarder les rues pendant les heures de sortie, celles-ci sont remplies. A noter que la plupart des gens portent un masque.

Certains bars n’hésitent pas à sortir le karcher avec de l’eau de javel pour nettoyer leurs tables et leurs chaises comme l’Imperfecto, situé Plaza Matute. Il va falloir apprendre à vivre d’une autre manière et s’adapter aux changements qu’ont entraîné cette pandémie…

Par Isabelle Levame

Laisser un commentaire