Mode : l’Espagne veut battre deux records Guinness World pour des défilés !

Alors que la Fashion Week bat son plein à Madrid, depuis plusieurs mois le WorldVision Fashion Show dirigé par Olga If, prépare un défilé de mode hors normes également au sein de la capitale espagnole…

L’objectif ? En réalité il y en a deux : réunir le plus grand nombre de mannequins mais aussi rassembler la plus grande variété de nationalités pour un seul et même défilé et battre ainsi un nouveau record du monde Guinness. L’événement aura lieu au Panda Club, une discothèque de la capitale le 8 février prochain.

Records Guinness de la mode : Des dizaines de pays rassemblés pour un seul défilé de mode à Madrid

Le dernier record du monde Guinness de la mode a été remporté le 26 janvier 2018 à Bangkok en Thaïlande par Davis Pranlapon, de la marque dVIS. 408 mannequins avaient ainsi défilé au même moment…

La fondatrice et impresario du WorldVision Fashion show Olga If raconte qu’elle a été confrontée à diverses problématiques pour organiser ce défilé hors du commun.

« Rassembler plusieurs dizaines de nationalités (aussi exotiques les unes que les autres) fut un véritable défi, notamment lorsque les mannequins en question sont réfugiés et viennent de pays en conflits : guerres, problèmes politiques… » explique Olga. « Nous avons pu surmonter ces obstacles grâce à l’aide d’ONG de réfugiés et d’associations de soutien aux femmes de ces pays » ajoute t-elle.

Des stylistes de pays divers pour habiller les centaines de mannequins attendus

On l’a compris, le nombre de mannequins présents le 8 février doit dépasser les 408 précédemment établis. Et pour habiller ces derniers des plus beaux apparats, l’organisatrice a réuni de nombreux créateurs et stylistes de mode venant aussi de pays divers : de la Nouvelle-Zélande, à la Tasmanie en passant par l’équateur, la Bolivie, le Mexique… Mais aussi la Hongrie, le Portugal et bien sûr l’Espagne.

On retrouve ainsi Jelena Kepics (de Hongrie), Tirza (Mexique), Sandra Viera (Portugal), le laboratoire Suziem et laboratoire d’Anastasia Yarigina et Viacheslav Dongak (Russie). Il y a également la Maison Mesa, Imaginative Fashion, Lina Rojas Moda Ibiza, Kidraws et Cache Croche pour l’Espagne, Bqueen (Moldavie), Kristina Marovic (Serbie), Divine Schematic
Jewelry y Rita Blondet (Puerto Rico), Franz Auza (Bolivie), Sara Fashion (Afganistán), Chuwa Desing (Tasmanie), Janio Renwick (Panamá), Valentina Zemanate (Colombie), Soledad Villa (Equateur) et enfin Bous Fashion (Nouvelle Zélande).

Le Guinness Book des records, tout une histoire !

Pour la petite histoire, le Guinness Book des records est un livre publié tous les ans qui répertorie les principaux records du monde.

Cet ouvrage apparait pour la première fois en 1955. L’idée apparait lorsque quatre ans auparavant, un homme, le directeur général de la brasserie Guinness (oui les célèbres bières irlandaises !) part chasser en Irlande.

Un jour, alors qu’il rate son tire pour abattre un pluvier doré, il se demande avec plusieurs comparses quel est le gibier le plus rapide d’Europe : le pluvier doré ou le tétras lyre. Seulement impossible de connaître la réponse puisqu’à l’époque aucun livre ne permet de connaître ce genre d’informations : autrement dit des records. Il a alors l’idée de créer un tel ouvrage avec l’implication de deux frères Norris et Ross McWhirter, amis d’université d’un des employés de la brasserie Guinness (sources Wikipédia).

Publicités

Laisser un commentaire